L'opération Castor



GO

Retour

L'opération Castor, lancée le 20 novembre 1953, est une opération militaire de l'armée française confiée au général Gilles et dont l'objectif était de s'emparer de la plaine de Dien Bien Phu.
Il s'agit de la plus grande opération aéroportée de la guerre d'Indochine1. La bataille de Dien Bien Phu commença quatre mois plus tard.

En octobre 1953, le général Giap décide d'abandonner son intention de conquérir le delta du Tonkin et demande à la division 316 de quitter la région d'Hoa Binh pour rejoindre la haute région. Celle-ci doit remonter la RP 41 vers Son La, éliminer les maquis locaux Colibri et Calamar et attaquer la base aéro-terrestre de Lai Chau située au nord du Tonkin. L'objectif ultime étant la conquête du Nord-Laos à partir de Diên Biên Phû. Informé des déplacement de la division 316, le général Navarre, commandant en chef des forces françaises en Indochine, comprend rapidement l'intention de Giap2. Devant la nécessité de défendre le Laos (traité du 28 octobre 1953) et sachant Lai Chau indéfendable de par sa situation, il décide de prendre de vitesse la division Viet Minh 316 et d'investir la plaine de Dien Bien Phu. Du même coup, il coupe la route du Laos et permet le repli de la garnison de Lai Chau sur le camp retranché.

Chronologie des événements:

Diên Biên Phu. Description des zones de saut le 22 novembre 1953 20 novembre Vers 10 h 30 du matin, le 6e BPC, des éléments du GM du 35e RALP, la 17e CGP d'une part et le II/1er RCP et l'état major du GAP 1 d'autre part, sautent simultanément sur les zones de largage Natacha au nord et Simone au sud. Le matériel est quant à lui largué sur la DZ Octavie située à l'ouest. Le 6e BPC de Bigeard atterri au milieu des rebelles à l'instruction. Appuyé par des bombardiers B-26 Invader, il affronte la compagnie de commandement du bataillon 910 qui se sacrifie pour sauver le PC du régiment 148. Le troisième bataillon du GAP 1, le 1er BPC, l'antenne chirurgicale parachutiste n°1 et le reliquat du GM du 35e RALP sont parachutés à leur tour vers 15 heures ce même jour. 21 novembre Le GAP 2 (état major, 1er BEP, 8e BPC ) ainsi que l'EDAP rejoignent Dien Bien Phu. 22 novembre Dans la matinée, le 5e BPVN est largué, mettant fin à l'opération Castor.


Le bilan
Après une première tentative infructueuse, un bulldozer est finalement largué sur la position pour permettre la rénovation de la piste d'atterrissage, construite par les Japonais lors de l'occupation de l'Indochine durant la Seconde Guerre mondiale Le premier avion se pose à Dien Bien Phu le 25 novembre et le retrait des bataillons parachutistes ayant participé à l'opération débute. Leur relève s'effectue au fur et à mesure par des unités aérotransportées depuis Hanoï. La mise en état de défense de la cuvette de Dien Bien Phu commence, d'abord sous les ordres du général Gilles puis sous ceux du colonel de Castries. À partir du 23 novembre 1953 et jusqu'au 13 mars 1954, le général Giap va concentrer trois divisions d'infanterie et sa division d'artillerie autour de la cuvette avant de déclencher la bataille de Ðiện Biên Phủ.

Close